Les chiens ont des besoins naturels et c’est à leur maître de veiller à ce que les chaussées, les trottoirs, les espaces verts et les aires de jeux ne deviennent pas des toilettes publiques canines. Pour cela il n’y a qu’une seule solution, ramasser les déjections.
Malheureusement trop de propriétaires de chiens ne respectent pas cette règle de bien vivre ensemble.
Faire preuve d’un peu de civisme, un geste simple qui permettrait à tous, petits et grands, de marcher en toute tranquillité, en regardant le paysage plutôt que le bout de ses pieds !

Nous vous rappelons que l’aire de jeux située impasse du Stade est interdite aux chiens même tenus en laisse.

Pour rappel, tous dommages causés aux biens ou à autrui par des animaux domestiques engagent la responsabilité des maîtres.

En cas de non ramassage des déjections canines, le propriétaire du chien est passible d’une verbalisation.

Les chiens ne peuvent circuler sur la voie publique ou les lieux publics que tenus en laisse. Celle-ci devra être assez courte pour éviter tout risque d’accident (cf arrêté du 21.09.2020).

Détention de chiens catégorisés

Les propriétaires de chiens de 1ère et 2e catégorie de plus d’un an doivent détenir un permis de détention définitif, délivré par la mairie du lieu de résidence du propriétaire ou détenteur du chien. Si le chien a moins de 8 mois, un permis provisoire est délivré.

  • 1ère catégorie : « chiens d’attaque » dont le maitre ne peut retracer l’origine par un document : pit-bulls, chiens assimilables aux chiens de race Mastiff et chiens d’apparence Tosa-Inu
  • 2e catégorie : « chiens de garde et de défense »  inscrits au LOF (Livre des Origines Françaises) : American staffordshire terrier, Tosa-inu et Rottweiler.

Les chiens reconnus « dangereux » doivent obligatoirement et systématiquement être muselés et tenus en laisse sur la voie publique. L’accès aux transports en commun, aux lieux publics et le stationnement dans les parties communes d’immeubles ne sont pas autorisés aux chiens de 1ère catégorie. Concernant les chiens de 2e catégorie, la règlementation interdit seulement le stationnement dans les parties communes des immeubles.