La seconde édition de Moselle Jeunesse vacances d’été à Woustviller a débuté le lundi 13 juillet et se poursuivra jusqu’au 1er  août inclus, du lundi au vendredi. L’animation estivale propose à des dates différentes la découverte d’une quinzaine de disciplines sportives et culturelles pour les 11 à 17 ans de Woustviller. Elle ne coûte que 5 € et nécessite une inscription obligatoire en mairie.

La discipline du jour : le tennis

Le Tennis-club reçoit dans son gymnase ou en extérieur du 13 au 17 juillet de 14 h à 15 h 30, une quinzaine de jeunes intéressés. L’entraîneur Stephan Charles-Donatien et trois autres encadrants leur font découvrir les rudiments et tactiques : « Certains étaient là à la première édition de 2019. On leur fait découvrir la raquette, comment la tenir et appréhender la dimension du court et son filet, comment se placer. Ensuite, on leur apprend les services, coups droits, revers. Dans quelques jours, ils seront aptes à des échanges soutenus et assurer des matches entre eux. Ça doit rester avant tout un plaisir. On sera également heureux d’en conserver quelques-uns par la suite dans les rangs du club », explique Stephan.

Le muay-thaï, alias la boxe thaïlandaise… Voici une autre discipline que les 11 à 17 ans peuvent découvrir via l’animation Moselle jeunesse vacances d’été, durant le mois de juillet.

Cet art martial est proposé le lundi et jeudi, de 14 h à 15 h 30 au dojo du gymnase, impasse du Stade, sous la direction de Christophe Born, du club local de muay-thaï. Il raconte : « Après la préparation physique, on leur apprend les positionnements face à l’adversaire. Munis de protections que le club peut prêter, les jeunes répètent les techniques de pied, de genoux, de coude, saisies et projections. Puis on organise et arbitre de petits combats. Les garçons sont attirés, mais nous avons aussi beaucoup de filles. Le muay-thaï développe la confiance en soi, apporte des bases de défense… et fait même perdre du poids vu la dépense énergétique. Avec cette initiation, on espère les faire revenir au sein du club ».

L’opération Moselle jeunesse vacances été, destinée aux jeunes Woustvillerois, propose notamment en juillet de se mettre à la pétanque, ainsi qu’au jeu finlandais du mölkky (petites quilles à points à abattre).

L’initiation se déroule au boulodrome couvert de 14 h à 17 h, deux fois par semaine, mais si le temps est au beau fixe, les joueurs évoluent dehors.

Lors de la première séance, six jeunes ont bénéficié des conseils des formateurs du club local, qui expliquent : « On leur apprend les règles du jeu, à lancer le cochonnet, mais aussi à pointer et à tirer. Rapidement, ils sont prêts à jouer en collectif et à disputer des matches. Les boules en acier sont prêtées par le club, des jeunes viennent également avec les leurs ».

L’opération Moselle jeunesse vacances d’été propose un éventail de disciplines sportives et ludiques regroupées dans un même créneau horaire et lieu. Les mercredis, de 14 h à 16 h, jusqu’au 29 juillet, les jeunes âgés de 11 à 17 ans peuvent s’adonner à la salle des sports, impasse du Stade, à six activités : fléchettes, tennis de table, badminton, baby-foot, speed-ball et basket. Les séances d’initiation sont proposées et animées par Géraldine Bubel, conseillère municipale, et Virginie Kley. Une pause fraîcheur et désinfection des mains au gel hydroalcoolique est aménagée. Les prochaines dates : mercredis 22 et 29 juillet.

L’opération Moselle jeunesse vacances d’été, réservée aux Woustvillerois de 11 à 17 ans jusqu’au 1er  août, propose également des séances de jeux vidéo et de société, spécialement mises sur pied par l’association locale Détente et loisirs.

Consoles et Uno

Des consoles Nintendo Switch et Wii procurent des sensations fortes, d’autant plus qu’elles sont connectées à de grands écrans ; les copains d’à côté peuvent ainsi suivre les exploits du joueur.

Les jeux de société ont également la cote : les intéressés ont le choix entre plusieurs boîtes comme le Rummikub, Labyrinthe, Cluedo, La Bonne Paye, Uno, le Scrabble.

Mais on peut aussi tout simplement disputer une bataille avec un jeu de 54 cartes. Le prochain rendez-vous jeu vidéo est fixé au vendredi 24 juillet, de 14 h à 16 h, au club-house des footballeurs de l’USW, impasse du Stade. Les jeunes retardataires peuvent s’inscrire en mairie, au 03 87 98 07 20.

Voilà une activité culturelle inscrite dans le cadre de l’opération  Moselle jeunesse qui laissera une grosse empreinte artistique dans le village. Jusqu’au 31 juillet, au cours de six séances qui se déroulent le mercredi et le vendredi sous le préau de l’école du Witz, de 9 h 30 à 12 h 30, huit jeunes expriment leurs idées en street art qui devrait se traduire par une œuvre monumentale.

Développer l’imaginaire et la créativité

Peintre figuratif, auteur de fresques murales à Sarreguemines, Philippe Degott, les encadre et les conseille : « La mairie m’a demandé d’animer cette activité. Avant la fin de ce mois, il s’agira pour eux de concevoir à la peinture acrylique sur une toile de 5 m sur 2 m une œuvre unique résultant de leur imagination. Les contours seront au préalable tracés au crayon sur le support géant. La première étape consiste pour chacun de dessiner sur une feuille A4 leur conception propre. La seconde étape sera de recenser les croquis et de s’orienter vers un projet commun qui fera l’objet d’une maquette collective. » Et l’artiste de poursuivre : « Dès la première séance des pistes se dégagent, comme les animaux, la jungle, la vie urbaine, la musique, une montgolfière et la nature. Le résultat final sera un condensé de tout cela. Le street art développe la créativité, l’imaginaire, et permet à ces jeunes de s’exprimer sur une toile. »

Inscriptions en mairie

En partenariat avec le conseil départemental, mairie et clubs locaux, l’animation Moselle jeunesse propose jusqu’au 1er août la possibilité de découvrir une quinzaine de disciplines sportives et culturelles pour les 11-17 ans de Woustviller. Elle ne coûte que 5 € et nécessite une inscription en mairie. Le 31 juillet, un repas de clôture Moselle jeunesse se déroulera à 17 h à la ferme du Chambourg.

Source RL