Dimanche 10 novembre 2019, la Municipalité a organisé la cérémonie de commémoration de la Paix en l’honneur de tous les soldats morts pour la France.

  • 10 h 00 : Messe de la Paix à la mémoire des victimes des deux guerres mondiales, de l’Indochine et de l’Algérie
  • 11 h : Départ en cortège vers le Monuments aux morts. Discours de Mme le Maire encadrée de petits Lorrains et Lorraines , dépôt de gerbe, sonnerie aux morts et interprétation de la Marseillaise par l’Harmonie, lecture de lettre de soldats par les enfants de l’école Primaire du Chambourg .
  • L’ensemble des participants s’est ensuite retrouvé au W :
  • Présentation d’exposés et d’affiches réalisés par les enfants de l’école primaire du Chambourg
  • Présentation d’une exposition de documents historiques, casques, correspondances, … par l’ASOR
  • Exposition de dessins d’enfants du périscolaire sur le thème de la Paix
  • Un vin d’honneur a clôturé cette cérémonie.
  • Nous remercions les participants qui nous ont permis d’offrir un autre visage à cette cérémonie :

– l’Association des Sous Officiers de Réserve (A.S.O.R.) de Sarreguemines et environs – l’Amicale des Marins et marins anciens combattants de Sarralbe et environs – les Sapeurs Pompiers de Woustviller, tout particulièrement les JSP, ainsi que la délégation de Hochern et Wustveiler   

– nos petits lorrains (élèves des écoles du Witz et du Chambourg)                    

– l’Harmonie Avant Garde Saint Jean de Farébersviller.

Cette année nous célébrons un double anniversaire ;

– les 100 ans de commémoration du 11 novembre

le 1er hommage discret a été rendu le 11 novembre 1919 : une minute de silence est organisée en l’honneur des personnes tombées pendant la Grande Guerre dans la chapelle des Invalides en présence du Maréchal Foch.

– Autre triste anniversaire : il y a 80 ans, le 1er septembre 1939, commençait la Seconde Guerre Mondiale  lorsque l’Allemagne, gouvernée par le parti nazi, envahit la Pologne. Le Royaume-Uni, puis la France déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939.

Les générations de demain doivent savoir qu’il fut un temps où des Français se battaient pour ne pas tomber sous le joug d’une puissance étrangère, pour rester libres de leur destin, tout simplement !

L’Histoire n’est pas qu’une discipline scolaire, elle est surtout la mémoire d’un peuple. Alors plus que jamais restons attachés à notre Histoire, apprenons là et soyons en fiers.

Comme le disait le Maréchal Foch : Un homme sans mémoire est un homme sans vie ; un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. Continuons d’honorer les Morts parce qu’ils ont, par le sacrifice de leur vie, un droit sur la nôtre !