Le Conseil Municipal lors de sa séance du 9 octobre s’est engagé dans la démarche “Commune Nature” et a voté à l’unanimité des voix l’adhésion à la charte avec la Région Grand-Est.

En effet, l’utilisation de produits phytosanitaires, dont les herbicides, constitue une source de pollution importante des eaux souterraines et superficielles. Des diagnostics sur la qualité des eaux souterraines, notamment par la Région Grand Est, ont régulièrement mis en évidence que la pollution des eaux souterraines par les produits phytosanitaires constitue un facteur de déclassement important de la qualité des ressources en eau et notamment des captages d’eau potable.

 

La Région Grand Est et les Agences de l’Eau souhaitent mettre à l’honneur les communes engagées dans une démarche respectueuse de l’environnement et contribuant à la préservation des ressources en eau.

 

Depuis presque deux ans la commune n’utilise plus de produits phytosanitaires nocifs pour l’entretien des espaces verts et la voirie à travers le village.

 

Des méthodes alternatives sont mises en place :

  • Tonte moins fréquente ou fauche tardive
  • Certaines parcelles sont laissées en friche pour favoriser la biodiversité
  • Utilisation de paillage dans les massifs pour limiter l’évaporation de l’eau et la repousse d’herbes indésirables
  • Désherbage mécanique avec la binette ou un sarcloir ainsi que l’arrachage à la main
  • Utilisation de matériel de désherbage thermique occasionnellement.

Afin que cette démarche prenne toute sa dimension, la perception de chacun doit évoluer et accepter la présence d’herbes folles en bord de voirie et des fleurs sauvages dans les espaces verts.

 

Que ce soient les collectivités territoriales ou les particuliers, nous sommes tous concernés !