1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

En octobre 2018, pour la 25ème année consécutive en France, la campagne de lutte contre le cancer du sein, organisée par l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant.
Pour l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.

De grands évènements ont marqué les différentes campagnes d’octobre de ces dernières années, et depuis 2014, la Tour Eiffel s’illumine de rose pour accompagner la campagne annuelle de l’Association.
Cette année encore, le 1er octobre, la Tour Eiffel se parera des couleurs de l’Association pour lancer de manière forte et symbolique la campagne d‘Octobre Rose.

“Tous concernés”

Octobre 2018 voit la 25ème campagne française d’information sur le dépistage précoce et de lutte conte le cancer du sein, organisée par l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !.
Depuis 1994, époque où il était encore tabou de parler du cancer du sein, la campagne d’information Le Cancer du Sein, Parlons-en ! a pris une ampleur sans précédent : désormais la campagne Octobre Rose est chaque année un rendez-vous de mobilisation nationale, grâce à un nombre d’acteurs engagés dans la lutte contre le cancer du sein toujours croissant.
Aujourd’hui plus que jamais, le slogan “Tous concernés !” résonne comme un cri de ralliement indispensable pour faire reculer la maladie.

Si depuis 25 ans, d’importants progrès pour a recherche médicale ou pour la qualité de vie des malades ont été réalisés, il est indispensable de continuer le combat contre la maladie. C’est aussi la vocation de l’Association, qui depuis 2004 a concrétisé cet engagement en faveur de la recherche, grâce à ses Prix Ruban Rose, qui financent cette dernière en lui reversant près de trois millions d’euros.