https://www.woustviller.fr/wp-content/uploads/2017/03/fgf.jpg

Aujourd’hui, grâce aux progrès de la médecine, on guérit plus de 1 cancer sur 2 et davantage lorsqu’ils sont pris en charge à un stade précoce. C’est pourquoi le dépistage constitue un enjeu majeur de santé publique.

 À l’instar d’Octobre rose pour le cancer du sein, Mars bleu est la campagne de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal.

 Depuis 2007, l’Institut National du Cancer lance à l’occasion de cette campagne un large dispositif de communication pour encourager les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans à se faire dépister.

 

POURQUOI CE DÉPISTAGE EST IMPORTANT ?

 Le cancer colorectal, aussi appelé cancer de l’intestin, est la 2e cause de décès par cancer en France.

Ce cancer est l’un des plus fréquents et touche 4 hommes sur 100 et 3 femmes sur 100, majoritairement après l’âge de 50 ans.

Il se développe lentement à l’intérieur du colon et du rectum, le plus souvent à partir de petites lésions dénommées polypes. En grossissant, certains polypes saignent. Le dépistage consiste à repérer, dans les selles, des traces de sang qui ne sont pas visibles à l’œil nu.

 S’il est diagnostiqué précocement, le cancer colorectal peut être guéri dans neuf cas sur dix et même prévenu si l’on enlève un polype précancéreux.

 C’est un des critères de réduction de mortalité, qui a justifié, tout comme pour le cancer du sein, la mise en place par les pouvoir publics d’un dépistage organisé. Sa réussite dépend de l’adhésion de la population à cette action de santé publique.

2 fois plus de cancers dépistés et 2.5 fois plus de lésions précancéreuses détectées grâce au nouveau test

Nouveau test : les points clés
  1. Un courrier d’invitation m’est adressé

 

  1. Je prends rendez-vous avec mon médecin

 

  1. Il vérifie que je n’ai pas d’antécédents, de symptômes et que je suis bien concerné par le test

 

  1. Le test et les explications me sont remis en consultation

 

  1. Je réalise le test chez moi et je l’envoie gratuitement par la Poste

 

  1. Je reçois les résultats et je revois éventuellement mon médecin.

 

Au cas où vous êtes suivi par votre médecin traitant dans le cadre de coloscopies, vous n’êtes pas concerné par le test de dépistage de sang dans les selles. Il est alors  indispensable d’en informer l’AMODEMACES  afin que votre dossier soit mis à jour.

 

 

Un cancer colorectal dépisté tôt se soigne mieux.

Vous avez entre 50 et 74 ans ?

N’hésitez pas à bénéficier gratuitement du test de dépistage.

 

Face au cancer colorectal, il y a des moyens pour agir :

A partir de 50 ans, le test de dépistage est recommandé tous les 2ans

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant.

 

Pour en savoir plus sur le cancer colorectal, consultez le site ameli santé ou le site de l’AMODEMACES.