Après une amélioration dans l’après-midi hier, en raison des températures printanières qui ont permis une meilleure convection thermique et donc une meilleure dispersion des polluants, l’arrivée de la nuit c’est
accompagnée du retour de fortes inversions thermiques bloquant à nouveaux les poussières au sol. Les concentrations en poussières fines restent élevées en cette fin de matinée.
Une perturbation devrait atteindre la Moselle dans l’après-midi entrainant une baisse progressive des concentrations en poussières fines dans les basses couches de l’atmosphère.